Quels sont les types des opérations de fusion-acquisition ?

Quels sont les types des opérations de fusion-acquisition ?

La fusion-acquisition (ou M&A en anglais) correspond à une opération financière qui consiste à fusionner deux entreprises ou à en acquérir une par une autre. Cela permet aux entreprises de gagner en taille, en compétitivité et en rentabilité en combinant leurs forces et leurs ressources. Mais quels sont les différents types d’opérations de fusion-acquisition ? C’est ce que nous allons découvrir dans cet article.

Les fusions

La fusion est une opération de fusion-acquisition qui consiste à unir deux entreprises de même taille et du même secteur d’activité pour créer une nouvelle entité. Les actionnaires des deux entreprises reçoivent des actions de la nouvelle entreprise en proportion de leur participation dans l’ancienne entreprise. Dans une fusion, il n’y a pas de perdant ni de gagnant, les deux entreprises s’unissent pour former une entité plus forte.

Exemple: la fusion entre les sociétés pharmaceutiques Sanofi et Aventis pour devenir Sanofi-Aventis en 2004.

Les acquisitions horizontales

L’acquisition horizontale est un type d’opération de fusion-acquisition qui consiste à acheter une entreprise concurrente dans le même secteur d’activité. L’objectif est de gagner des parts de marché, de réduire la concurrence et de renforcer la position de l’entreprise sur le marché. L’entreprise acquéreuse peut également bénéficier de l’expertise, des brevets, des marques ou des clients de l’entreprise cible.

Exemple: l’acquisition de Motorola Mobility par Google en 2012 pour renforcer sa position sur le marché des smartphones.

Les acquisitions verticales

L’acquisition verticale est un type d’opération de fusion-acquisition qui consiste à acheter une entreprise qui se situe en amont ou en aval de la chaîne de valeur d’une entreprise. L’objectif est de contrôler la chaîne de production, de réduire les coûts, d’améliorer la qualité et d’optimiser les délais de livraison. L’entreprise acquéreuse peut également bénéficier de l’expertise, des brevets ou des fournisseurs de l’entreprise cible.

Exemple: l’acquisition de SolarCity, une entreprise spécialisée dans l’énergie solaire, par Tesla en 2016 pour contrôler la production de ses batteries et réduire les coûts de production.

Les acquisitions de portefeuille

L’acquisition de portefeuille est un type d’opération de fusion-acquisition qui consiste à acheter une entreprise pour accéder à son portefeuille de marques, de produits ou de services. L’objectif est d’étendre la gamme de produits ou de services de l’entreprise acquéreuse et de renforcer sa position sur le marché. L’entreprise acquéreuse peut également bénéficier de la notoriété, de la clientèle ou des brevets de l’entreprise cible.

Exemple: l’acquisition de WhatsApp par Facebook en 2014 pour accéder à son portefeuille d’applications de messagerie instantanée et renforcer sa position dans les réseaux sociaux.

Les acquisitions hostiles

Les acquisitions hostiles sont des opérations de fusion-acquisition non souhaitées par l’entreprise cible. L’entreprise acquéreuse tente de prendre le contrôle de l’entreprise cible en achetant ses actions sur le marché ou en lançant une offre publique d’achat (OPA). Ce type d’opération est souvent controversé car il peut entraîner des pertes d’emplois, des fermetures d’usines, des tensions sociales ou des pertes de savoir-faire.

Exemple: l’OPA hostile de Mittal Steel sur Arcelor en 2006 qui a suscité de nombreuses protestations et a finalement abouti à la création d’ArcelorMittal.

Conclusion

La fusion-acquisition peut prendre différentes formes selon les objectifs et les stratégies des entreprises impliquées. Les fusions, les acquisitions horizontales, les acquisitions verticales, les acquisitions de portefeuille et les acquisitions hostiles sont autant de types d’opérations de fusion-acquisition qui ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Il est essentiel que les entreprises réfléchissent aux conséquences de ces opérations sur les employés, les actionnaires, les clients et la société dans son ensemble.